[P O L A R S ] [ P O É S I E ] [R O M A N S ] [D O C U M E N T S ] [B I B L I O ]

Thierry Lefevre

  Accueil  /  Poésie

 

 Vivace, la poésie pousse partout. Vraiment partout... Sur l'aile du cornuter ou le jabot du gargouillot, dans l'oeil d'une petite fée électrique, sur un balcon en ville. La rime n'est qu'un costume, une parade. Le vers est un lombric qui ne tient pas en place. La poésie, en fait, c'est une question d'oreille, de regard, de souplesse, d'humour. Les acrobates, les clowns, les ressorts et les élastiques le savent bien. Le professeur Tournesol, Boris Vian et Henri Michaux aussi.
 
 

Agrandir
Les Ogresses vertes
Des racines du dessous à l'arôme du dessus, les ogresses vertes passent à table. Dévorata attend, l'orbiyaya ouvre l'emboucha, le gloutonium hésite, ça barde pour les poultardes... Ici, on grignote, on engloutit, on dévore, on joue avec des miettes, on s'endort après un boeuf vapeur. Ici rêvent des chimères végétales.
Illustrations de Frédéric Mansot
Les illustrations, compositions de plantes et de fleurs, achèvent de rendre cet ouvrage très élégant. (L'Amour des livres)
 
Agrandir
Fées rosses et magichiens
À l'heure des crapauds, le petit peuple de la nuit fait sa sortie. Trolls, korrigans, lutins, sorcières, fées rosses et magichiens s’agitent et menacent. Le drac cherche une âme pour sa chouette, une souris grignote des pieds, l'esprit frappeur cogne au volet. Que le lecteur se méfie du train de 23 h...
Illustrations de Daniel Maja
Petit recueil plein d'humour et de fantaisie où les jeux de mots et d'images se métamorphosent au fil de notre imagination. (Ibby informations)
 
 

Agrandir
Petites chimères
et monstres biscornus

Une bosse par-ci, deux têtes par-là, vingt-six pieds d'un côté, mille et un doigts de l'autre… S'avance un monstre bavard ou une chimère songeuse. C'est la nuit, l'heure du rêve, des mots rouges ou bleus. L'escargasse et la boudette, le ventilon, le ouaglidou, la matrabiole et l'algouvette se sont donné rendez-vous sous la couette.
Illustrations de Dominique Thibault et Philippe Mignon
Un magnifique petit livre, aussi agréable à lire qu'à regarder. (J'aime lire)
 
Agrandir
Les Nains et les Géants. 25 poèmes de Victor Hugo
"Le domaine de la poésie est illimité", dit Victor Hugo. Dès ses premiers poèmes, il construit un monde démesuré où un brin d'herbe recèle un trésor, où un nuage cache un monstre, où deux géants forgent un soleil couchant. Les poèmes rassemblés ici sont faciles d'accès pour un jeune lecteur : l'infiniment petit ou l'infiniment grand lui sont offerts. Comme Victor Hugo le dit des étoiles filantes, sa poésie, "c’est de la splendeur qui rôde".
Illustrations d'Amélie Jackowski

 

Pour lire 3 poèmes d'amour pour adolescents, extraits du recueil inédit Les Minutes soudanaises, cliquez ici